Témoignages

Un couple réconcilié

La canule CAPAX fait le bonheur d'un couple rochefortais. Robert dort beaucoup mieux et Jacqueline peut enfin passer des nuits tranquilles. La fin d'un véritable cauchemar
Journal SUD-OUEST 20.08.1997

Près de vingt ans que Robert et Jacqueline Rousseau faisaient chambre à part ! L'amour en fuite ? Pas du tout, les ronflements de Robert.

"Lui dormait, mais, pour moi, c'était un véritable enfer. Impossible de fermer l'oeil. En vacances, l'an passé, j'ai même pensé qu'il pourrait dormir au garage, dans la voiture, tant il dérangeait mes nuits. Je l'aurais quitté s'il n'avait rien fait", explique Jacqueline.

Robert a tout essayé, les sirops, les bandelettes nasales, il a même envisagé l'opération. Le ronflement est un problème très sérieux. Outre qu'il perturbe parfois le sommeil du compagnon de lit, il trouble aussi celui du ronfleur. Savez-vous qu'un accident de la route sur trois est causé par des somnolences ?

Les Rousseau : un couple réconcilié

Sauvé par le prototype Capax

En lisant 'Sud-Ouest" un jour de juillet, Robert apprend qu'un Saintais, Christian Michaud a inventé une canule CAPAX. Ni une ni deux, Robert prend son vélo et part à Saintes. Il habite tout de même les faubourgs de Rochefort. Mais ces kilomètres ne sont rien à côté du calvaire qu'il endure depuis près de vingt ans : sa femme dort au sous-sol et ne veut plus réintégrer le lit conjugal.

A Sainte, Christian Michaud lui confie un prototype. Celui-ci a besoin de volontaires pour tester son système : un tube souple qui s'enfonce dans la bouche et bloque la luette, évitant ronflements et apnées, avec à son bout un filtre pour nettoyer et humidifier l'air inspiré.

Selon Robert, "pour supporter la canule, il faut être motivé, car c'est contraignant, mais pas plus qu'un dentier ou que des verres de contact. Les premières nuits sont dures, et puis on s'habitue.

Et Jacqueline d'ajouter : "Tu ne la mettras rien que pour moi !"

Résultat : "Dès le premier essai, ma femme n'a pas quitté la chambre, elle ne m'a pas entendu ronfler de la nuit. Et, le matin, j'étais de mon côté, reposé, en pleine forme, sans aucune somnolence".

Une résurrection pour ce couple près de se déchirer à cause d'un mari ronfleur.

Leur vie à deux a totalement changé.

Jacqueline n'appréhende plus de dormir près de son époux.

Pour fêter l'événement, ils partent bientôt en Martinique, histoire de s'offrir une deuxième lune de miel.

DAVID PASTOURIS Journaliste